Quatrième transmission : Une étrange rencontre

*Début de l’enregistrement*

Salut ! On est le … 22 Mars 3051 et hier, j’ai fais ma 1ère sortie dans l’espace, sur une planète.

Bon, avant de vous imaginer des trucs de fou : c’était nul. Enfin, « nul », disons qu’entre ce qu’on s’imaginait d’une autre planète que la Terre et ce que j’ai vu … enfin bref.

Tout a commencé par une alerte comme quoi il y avait une planète potentiellement sympathique (comprenez « exploitable » en termes d’exploration) dans le secteur (environ 300 000 km, pas trop trop loin pour l’engin dans lequel je suis). Bon, je me suis dit « Vu que j’y suis, autant y aller après tout ».

J’en avait pour une grosse heure à y aller, donc j’en profite pour me préparer : mettre la tenue, check. Cartographe électronique, check. Armes et munition au cas où, check.

J’atterris : rien. Personne. Enfin, je m’attendais pas spécialement à voir venir des être humains m’accueillir à bras ouvert, mais quand même, là, y avait RIEN, juste un terrain vague. Je demande une estimation de la superficie du terrain : 372 000 km². Oh bordel. J’aurais bien envie de me tirer une balle, mais ça ne changerais rien à ma situation. Bon, bah on va gambader, hein ?

Je marche, pendant genre 5 ou 6 heures, mais à part un terrain vague, je ne vois rien. Je marche sur un sol composé de terre (même pas un truc un peu funky, non non, juste de la terre, comme celle que vous trouvez dans un champ ou en foret. Le seul truc qui pimente un peu le truc, c’est les « flaques » d’acide tout autour de moi. Oui je dis « flaques » entre guillemets parce que c’est trop petit pour être des lacs, mais bon, je pense qu’on doit pouvoir s’y baigner dedans à plusieurs sans problèmes, enfin sauf qu’on se liquéfierai dedans, mais à part ça …

Bref, je continue de marcher, jusqu’au moment où je réalise qu’en fait, il n’y a absolument RIEN sur cette planète. Pour tout vous dire, j’y suis resté 12 heures (environ) et pendant ces 12 heures, je n’ai rien vu. Enfin non, c’est pas tout à fait vrai. J’ai vu un truc … que je ne suis pas sûr de pouvoir vous décrire. Mais j’vais essayer.

Alors partons sur une base de reptile, d’accord ? C’était tout gris, ça faisait environ ma taille (1m80). Une tête de serpent bizarre, sans yeux. Visiblement aussi à l’aise sur 2 pattes qu’à 4. De petites griffes et une queue hyper longue et assez fine (elle devait bien faire 2 fois la longueur du corps). Ah et pas d’oreilles non plus à première vu, juste une gueule.

Vu la situation, j’ai essayé de me faire aussi discret que possible, mais bon, cette chose m’a apparemment vu/entendu (comment, je sais pas). Et là, elle a fait un truc que j’ai pas compris : elle s’est précipitée dans l’acide.

Alors 2 possibilités : 1 – Elle a tellement eu les jetons qu’elle s’est carrément suicidée de trouille. Alors ok, j’ai un certain charisme, mais de là à provoquer un suicide, j’y crois moyens. 2 – C’est de là qu’elle vient et c’est là-dedans que cette chose vit, voir … que CES choses VIVENT ?

J’ai pas voulu en savoir plus, même pour toute la curiosité du monde. Et puis bon, c’était au bout de plusieurs heures de marche, c’est pas mon putain de boulot et surtout, je suis pas équipé contre l’acide ! Même avec la puce, ça me … en fait, je sais même pas ce que ça me ferait, mais je suis certain que je crèverais pas, mais que ça me ferait pas l’effet d’un bain moussant non plus …

Du coup, j’ai rebroussé chemin, j’ai retrouvé mon vaisseau et j’suis repatis.

*Fin de l’enregistrement*

Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vivaldi